Ecritures de l’espace social

Mélanges d’histoire médiévale offerts à Monique Bourin

Travaux réunis par D. Boisseuil, P. Chastang, L. Feller et J. Morsel

« L’histoire sociale du Moyen Âge est aujourd’hui en pleine évolution : elle redéfinit ses objets et, construisant des approches originales, délaisse vieux paradigmes et anciennes périodisations, sans rien renier pour autant de l’acquis transmis par les générations précédentes. Ce livre s’empare des thématiques les plus renouvelées depuis les années 1990 – l’espace, l’écriture, la vie économique com- prise comme l’une des modalités de la domination sociale.

Ces différentes approches témoignent du dyna- misme d’une discipline qui se place délibérément à la croisée des sciences de l’homme et de celles de la société, n’hésitant pas, pour enrichir ses analyses, à mobiliser les concepts de la sociologie et de l’économie. Des sciences plus classiques et plus techniques, comme la paléographie et la diplomatique, sont de la même façon convoquées pour saisir les raisons de l’inscription des choses et des faits dans des listes ou dans des récits. Au cœur de ces problématiques se retrouvent les notions de territoire, seigneurie, paroisse mais également des sujets qui rénovent l’histoire sociale, telle l’anthroponymie. L’histoire économique, quant à elle, dépassant les débats qui ont structuré son historiographie dans la seconde moitié du xxe siècle, cherche à définir les notions-clés de crise ou de commer- cialisation et s’interroge sur le fonctionnement concret de la société paysanne.

Conçu comme un hommage à Monique Bourin et à son œuvre d’historienne, ce livre atteste de la richesse et de la fécondité de son enseignement ainsi que de son talent à transfor- mer un champ d’études en guidant et fédérant les travaux de très nombreux chercheurs. »

 

 

 

Table des matières, bon de commande, présentation en téléchargement

Les dépenses publiques

El alimento del estado y la salud de la republica

Orígenes, desarrollo y estructura del gasto público en Europa (siglos XIII-XVII)

Colloque de Madrid du 3 au 6 octobre 2011.

Le colloque est découpé en trois sessions thématiques :

Sección Primera: Gastar más para el bien común: la teoría del gasto en la Europa Medieval y Moderna.

Sección Segunda: Administrar justicia y defender a la nación: la naturaleza del gasto público.

– Sección Tercera: La necesidad no conoce la ley: las políticas del gasto.

Programme détaillé à consulter sur le site du colloque

3e journée Gouvaren

Construire l’autorité. De la parole au registre

Ce sujet sera décliné principalement selon l’axe des modes d’enregistrement de l’information dans ces différents types de supports, afin de poursuivre la réflexion entamée lors de la précédente rencontre sur le thème «Enregistrer l’information. Cartulaires, registres, estimes… dans les archives ecclésiastiques, communales et princières médiévales». Les communications permettront de mettre en exergue le processus de passage de l’oralité à la scripturalité.

vendredi 5 novembre 2010Gouvaren
MMSH, salle Paul-Albert Février

9h30 – 12h30 :

Anne Mailloux, LAMM – ANR Gouvaren,
Introduction.

Pierre Prétou, Université de La Rochelle,
Enregistrer des enormia : autonomie de la parole et mises en scène procédurales entre le royaume de France et les couronnes ibériques, fin du XVe siècle.

Paul Fermon, EPHE Paris,
De l’enquête au document figuré : le procès de l’Ile de Courtines devant le Grand Conseil (1487-1514).

14h-17h30 :

Armand Jamme, CNRS – Université de Lyon II,
Obéir aux ordres du pape. La place de l’oralité dans les documents du XIVe siècle (Chancellerie et Chambre apostolique).

François Otchakovsky-Laurens, Université de Provence,
Les assemblées urbaines et l’enregistrement de la parole publique, d’après les registres de délibérations de la commune de Marseille.

Olivier Richard, Université de Haute Alsace,
La parole et l’écrit dans les livres de serment des villes de Haute-Rhénanie à la fin du Moyen Âge.

Programme en téléchargement