Conseil, conseillers et conseillères en péninsule Ibérique au Moyen Âge

Colloque du 13 au 15 décembre 2010

“À l’exception de quelques publications récentes portant principalement sur l’Angleterre, la France ou l’Italie (Judith FERSTER, Fictions of advice, 1996 ; Carla CASAGRANDE et al., Consilium, teorie e pratiche del consigliare nella cultura medievale, 2004), les recherches sur le conseil sont à ce jour peu nombreuses. Elles sont pratiquement inexistantes dans le domaine des études hispaniques médiévales. Cette rencontre sera donc l’occasion de lancer une réflexion interdisciplinaire sur la pratique du conseil en péninsule ibérique au Moyen Âge et d’étudier le roôle du conseiller dans les sphères du pouvoir : cour royale ou seigneuriale, gouvernement municipal, espace judiciaire.

Il s’agira notamment de déterminer les qualités normatives du bon conseiller, d’identifier et d’analyser les documents et les textes qui définissent son rôle et de montrer comment, dans quelles circonstances et sous quelles formes le conseiller remplit sa fonction. Ces éléments de réflexion devraient nous permettre de déterminer, d’une part, la place et l’importance des conseillers dans le gouvernement et d’éclairer, d’autre part, les réseaux de pouvoir qu’ils peuvent eux-mêmes constituer. Nous tenterons d’établir une typologie des conseillers et de leurs pratiques ainsi qu’une rhétorique du conseil. Dans le droit fil de la réflexion menée depuis plusieurs années par le SEMH-Sorbonne, le GDR SIREM et aujourd’hui le GDRE AILP sur l’histoire des femmes en péninsule ibérique, une attention particulière sera prêtée aux conseillères.

La réalité et l’imaginaire du conseil seront abordés selon les axes suivants : typologie des conseillers et de leurs vertus, évaluation des témoignages documentaires et littéraires décrivant leur rôle, pratiques et rhétorique du conseil, institutions et contextes dans lesquels il se pratique.

Neuf chercheurs espagnols, portugais et suisses venus d’horizons disciplinaires divers et représentant sept organismes ont décidé de rejoindre treize chercheurs français relevant eux-mêmes de disciplines diverses et représentant dix organismes afin de confronter leurs analyses dans l’intention de mieux cerner la place et le rôle de ceux et de celles qui exercèrent leur influence sur les détenteurs du pouvoir et de définir les constantes et les évolutions de leur pratique.”

Programme

Informations sur calenda


Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.