L’écriture des juristes à l’époque moderne

L’Écriture des juristes. XVIe-XVIIIe siècle,

Laurence Giavarini (dir.), série Perspectives humanistes, n°2, dirigée par Stéphan Geonget et Emmanuel Naya.     

« Ce livre s’intéresse au pouvoir propre de la «mise en écrit» dans la constitution du droit, ainsi  qu’à la place des formes d’écriture diverses dans les pratiques sociales des juristes de l’époque  moderne. Il fallait réunir les travaux d’historiens du droit, d’historiens de l’Ancien Régime, de  philosophes, de littéraires pour envisager tous les aspects de la question de l’écriture des  juristes  – qui inclut, sans s’y réduire, le problème de l’écriture du droit. »


Laisser un commentaire