Pouvoir d’un seul et bien commun

Fr. COLLARD (dir.), Pouvoir d’un seul et bien commun. La pensée et l’exercice du bonum commune dans les monarchies médiévales, colloque international Paris Ouest Nanterre, 19 décembre 2008, Revue française d’histoire des idées politiques, 32, octobre 2010.

Parmi les articles de ce numéro spécial de la RFHIP, signalons celui de Lydwine Scordia de l’université de Rouen sur « Le bien commun, argument pro et contra de la fiscalité royale, dans la France de la fin du Moyen Âge ». L’historienne, qui a réalisé une thèse sur la théorie de l’impôt, porte désormais son attention sur l’opposition au pouvoir royal dans la France des XIIIe-XVe siècle, sur l’élaboration des normes du pouvoir et se consacre plus particulièrement au thème de son HDR en préparation : Amour et désamour du roi de France (XIIIe-XVIe siècles). Un parcours de recherche qui rejoint l’ensemble de nos préoccupations et témoigne de l’orientation actuelle des recherches françaises sur le Pouvoir.


Une réflexion sur « Pouvoir d’un seul et bien commun »

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.